Avertir le modérateur

07/04/2013

Béni soit le collant long

Pas besoin d'arriver dans le désert marocain pour comprendre dans quelle aventure je me suis lancé. Dès l'aéroport, les concurrents en tenue, sac sur le dos se baladaient en salle d'embarquement, prêts à enfiler leurs guêtres pour courir. Je me suis même risqué à parler avec certains: «Quoi, tu as pris des pastilles combustibles? Mais un feu, je te l'allume avec des brindilles moi.» Ambiance.

Un pâtissier exilé à Dubaï, un boucher landais, une assistante de direction

Arrivé à Ouarzazate dans le sud du pays, et après cinq heures de bus, nous voilà au premier bivouac, au milieu du désert. C'est là que nous découvrons nos tentes. Pour toute la semaine, je serai dans la 45. Dans la rangée des «Français.»

Nous sommes donc sept et j'avoue être très bien tombé. A mes côtés, un pâtissier exilé à Dubaï, un boucher landais, un père médecin et son fils, une assistante de direction et un Dijonnais qui s'évertue à délester son sac surchargé. Le mien fait à peu près 10kg et a passé les contrôles sans encombres, juste après la première nuit sous la tente. Autant vous dire que j'ai renoncé à toute forme de confort.

Moins de 10 degrés et le vent qui s'infiltre sous les voiles de la tente

En tout, j'ai dû dormir deux heures, malgré mon masque de nuit et mes boules Quies. Il faut d'abord gérer les pierres qui nous maltraitent le dos. Les voisins qui ronflent aussi fort qu'une tondeuse à gazon. Et... le froid. Oui le froid. Car la nuit, la température descend très bas, sous les 10 degrés. Avec le vent qui s'infiltre sous les voiles de la tente, mieux vaut s'enfermer intégralement dans son duvet. Moi qui comptais partir sans cuissard long, je remercie ma compagne qui, à la dernière minute, m'a tendu un collant noir (oui, un modèle féminin) en me disant:«Tiens, tu verras, ça pourra te sauver la vie le soir. On ne sait jamais.» A croire qu'elle a déjà couru le marathon des sables.

Commentaires

J'adore l'idée d'une telle aventure, un peu de piment c'est génial
Bravo à Audrey, le petit collant pour son chouchou, ingénieux !
Je vais suivre ton parcours avec grand plaisir, be careful quand même, ns allons vibrer au fil de tes pas

Écrit par : Beyris véronique | 07/04/2013

Allez romain on te suis avec bonheur et on te soutient moralement . ..cette expérience est fabuleuse . Quelle belle aventure t'attent

Écrit par : Dany Rieu | 07/04/2013

Quel plaisir de suivre une telle aventure!!! Je vais attendre avec impatience chaque nouvelle épopée !!

Écrit par : Jess Beyris | 07/04/2013

quand on sait ce qui te reste à faire c'est presque gênant de te dire qu'Olivier a terminé le marathon de paris en 3H35' ..............
Bises accroches ' toi !!!!!!.........

Écrit par : dany | 07/04/2013

Courage mon gars !

Écrit par : Sk | 08/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu