Avertir le modérateur

14/04/2013

Etape 5: Le marathon des sables, c'est déjà fini

orteils.jpg

230km répartis sur cinq étapes, une trentaine de plats lyophilisés, douze ampoules, mais une grande satisfaction: avoir passé la ligne d’arrivée. Me voilà «Finisher» du marathon des sables comme on dit dans ce petit monde. Au bout de ce long chemin dans le désert, j’ai eu droit comme tous les concurrents à la bise du directeur de course Patrick Bauer, qui m’a remis la médaille sur la ligne.

Comme beaucoup, je n’ai pu retenir une petite larme qui n’était d’ailleurs pas la première de la semaine. L’émotion, voilà ce que j’étais inconsciemment venu chercher dans le Sahara. On m’en avait beaucoup parlé avant de prendre le départ. J’ai pu comprendre sur place pourquoi cette course était si spéciale. Quand on est totalement coupés du monde et condamnés à se faire mal pour atteindre un but, les masques tombent. Manger, dormir, courir (se soigner aussi…) étaient nos seules préoccupations.

Dans ces moments-là, on revient vite à des valeurs simples, qu’on a tendance à oublier au quotidien. L’entraide, le don de soi, l’humilité, l’écoute. Je n’ai pas compté le nombre de «Allez Romain», «On va aller au bout», «Comment vont tes pieds?», «On s’accroche, c’est bientôt fini» de la part de coureurs dont je ne connaissais rien il y a quelques jours. Dans l’effort, il n’y a plus de «Monsieur» ou «Madame», de classe sociale, de nationalité, de jugement de l’autre. On est tous égaux, à puer la transpiration pour une expérience, certes un peu couillonne, mais tellement enrichissante.

Ici, le classement ne compte pas. Je l’ai regardé deux fois. Après la première étape pour me rassurer et la dernière pour voir où j’ai terminé. 425e pour l’anecdote. L’essentiel n’est pas là. Certains partent en pèlerinage, d’autres font le marathon des sables. Je crois c’est en cela que j’ai touché à la «magie» de cette course. J’en retiendrai une aventure humaine très forte, avec des rencontres marquantes.

Sans mes compagnons de tente, Anne, Benoît, Eric, Grégory, Patrick et Stewen, l’aventure n’aurait pas eu la même saveur. Tous sont radicalement différents, mais chacun m’a apporté quelque chose. Qu’ils m’aient conseillé, motivé, écouté, rassuré, fait marrer, je les remercie pour cette semaine à la fois riche et éprouvante. Alors que mes orteils ressemblent à un légume entre le radis et la tomate cerise, je crois qu’à petite dose, j’ai attrapé ce virus qui force les coureurs à revenir manger du sable chaque année au mois d’avril. Moi qui ai pourtant juré cent fois pendant la course que «plus jamais, alors ça plus jamais» je ne participerai à une épreuve aussi folle...

13:32 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Juste un grand bravo pour cette course ! Et merci de nous avoir fait partager ces différentes étapes.

Écrit par : James | 14/04/2013

Salut Monsieur !
Bravo d'abord pour la réussite sportive et psychologique ! Une vrai Performance !
Mais aussi pour le travail de Gonzo Journalisme ou journalisme actif de l'extrême ! C'est pas le premier billet que je lis ou le seul article qui me fait dire, lui (dans son genre) fait son travail de journaliste. Et c'est si rare...

Écrit par : francis | 14/04/2013

Bravo pour votre marathon des sables, je comprend tres bien cette envie ou plutot ce besoin d'y retourné. C une aventure humaine avant tout et nous revenons changer en nous.

Écrit par : mickael | 14/04/2013

Bravo gars , tu viens de rentrer dans la légende ! Tu m'as aussi donné envie de m'inscrire a ce truc de fou! en 2015 !! Bonne récup et merci pour tes supers articles !!

Écrit par : THIERRY | 14/04/2013

Un grand bravo à toi ! C'était top de suivre tes aventures ensablées. Bon repos maintenant ! :-)

Écrit par : FX (Eurosport) | 14/04/2013

BRAVO & FELICITATIONS pour ce que vous avez fait. Cette course est quelque chose de si énorme, que chaque finisher peut être fier de lui, de ce qu'il a accompli.

Je voudrai aussi vous dire MERCI car votre blog m'a permis de me sentir plus près de mon mari qui courait avec vous ce MDS 2013. En effet, le site MDS était super bien fait, mais votre blog en particulier retraçait votre quotidien là bas, dans ce désert. Lire et voir ce que vous viviez, c'était avoir accès à l'univers où vivait aussi mon époux : une petite fenêtre ouverte le monde du MDS en somme.

Chapeau à vous qui avez fait le MDS et ce blog en même temps.

Écrit par : ercoli | 14/04/2013

Merci à vous. Écrire tous les soirs un petit texte n'était pas simple avec la fatigue et les contraintes techniques. Mais c'était un plaisir.

Ercoli, ravi de vous avoir rapproché de votre mari. C'est vrai que ça manque de témoignages mais en même temps le principe de la course veut qu'on soit coupé du monde. Les téléphones portables étaient interdits au bivouac cette année. Moi même je n'avait accès qu'à un ordinateur Sans internet. C'est le service presse qui récupérait mes textes sur clé USB et les envoyait.

Thierry, bonne chance pour 2015 alors. Vous avez un peu de temps pour vous préparer quand même.

Écrit par : Romain | 14/04/2013

Félicitations, et merci de nous avoir fait partager tes sensations et tes émotions tout au long de cette épreuve mythique. Bravo!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : ricolleau | 14/04/2013

Bravo Romain! Respect et surtout anata no koto ga suki desu!

Écrit par : John Cena | 15/04/2013

Salut Romain. Bravo mec, respect et tournée de Compeed

Écrit par : SK | 15/04/2013

Un grand bravo et merci de nous avoir fait partager ce petit billet . Felicitations

Écrit par : EricD | 15/04/2013

vous êtes arrivé jusqu'au bout !
moi j'aurais aimé vous suivre depuis votre départ...

Bravo et surtout respect !
A l'année prochaine alors ? lol ;-)

Écrit par : Hirondelle | 15/04/2013

chapeau grand ....
A bientôt dans les dunes...
un contaminé ^^

Écrit par : aymeric | 16/04/2013

Bravo Romain.
Qu'est-ce qu'on s'est mis quand même!!

Un autre contaminé

Écrit par : Patrick | 25/04/2013

chapeau grand ....
A bientôt dans les dunes...
un contaminé ^^

Écrit par : aymeric | 16/04/2013

cher Romain - ce fut un plaisir de partager la même tente 45 pendant ces 8 jours. On a vecu la même expérience faite de douleurs, de rires, et d'émotion.
J'espère que nos routes se croiseront encore
Je t'embrasse
Anne

Écrit par : anne | 18/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu