Avertir le modérateur

08/04/2013

Etape 2: Une petite douche, s'il vous plaît

V_RomainScottoPortraitBD.JPG

Le bonheur, c'est simple comme un quart de bouteille d'eau rationnée qu'on se renverse sur la tête après 6h30 de marche (oui de marche).

Pour cette deuxième étape, il fallait sortir les chaînes et les piolets. Avec trois montées de djebels (des montagnes dans le désert) sous 40 degrés, autant vous dire qu'on n'était pas beaux à voir à l'arrivée. A vrai dire, cela fait quatre jours qu'on n'est pas beaux du tout. Côté hygiène, le marathon des sables est une épreuve assez difficile à gérer. Pas de douche, puisque l'eau est rationnée, du sable un peu partout et aucun vêtement de rechange.

Pour ma part j'ai trois paires de chaussettes et autant de caleçons. Pas un de plus. Mais en les mettant à l'envers l'usage est doublé. En guise de toilette, je m'autorise deux lingettes pour bébé par jour. Et parfois un gant sec. C'est tout ce que j'ai pu mettre dans mon sac surchargé avec ma brosse à dents.

Pour les toilettes, cela se fait derrière une toile. Un siège en plastique est installé. Il suffit de mettre un sachet dessus pour faire son affaire. A cet endroit, les mouches sont nos meilleures amies.

Bref, sous la tente, avec mes six compagnons entassés sur quelques mètres carrés, ça sent le fauve. Et on s'en moque. Pour une si belle course, on peut mettre sa dignité de côté pendant six jours. Cela me permet déjà de rêver de la douche qui m'attend à l'arrivée. Parfois sur le parcours, je pense à ce plaisir simple. Mais les seules baignoires que j’aperçois au loin sont des mirages.

21:57 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4)

Première étape: Highway to Hell

37 degrés, 37 bornes, et au moins 37 raisons de jeter l'éponge. Cette première étape nous a tous mis dans le bain, alors que la sono crachait «Highway to Hell» au départ. Les «anciens» sont formels, la direction de course ne s'est pas moquée de nous avec cette étape de purs hommes du désert. Bref de  touaregs. Avec un peu moins de 6 h de course, je m'en tire plutôt pas mal, même si j'ai marché sur la moitié du parours. Seulement mes pieds et mes ampoules commencent déjà à me faire souffrir. Et ce sera forcément pire dans les jours à venir. C'est le jeu. Côté course, le but était de gérer la chaleur extrême. Toutes les heures, je me suis donc avalé deux pastilles de sel, comme le recommandent les médecins. Dans le cas inverse, c'est la déshydratation assurée.

Il ne faut pas énerver un Corse

Certains en sont passé tout près comme ce Monsieur que j'ai croisé et dont je ne dévoilerai pas le nom. Il courrait avec sa femme et s'est arrêté net en lui disant: «Vas-y chérie, fais ta course, moi je finis en marchant». «Hors de question. Si moi j'ai un coup de mou, je veux que tu sois là. Tu ne vas pas te débarrasser de moi comme ça.» Emouvant. J'ai aussi fait quelques bornes avec un Corse qui a eu le malheur de broder une tête de Maure sur son sac. Résultat, il a eu droit à quelques «Boum, boum!» de la part d'un concurrent. «C'est ça, pauvre con. Tu crois qu'on fait tout sauter en Corse? Et les Basques, ils font quoi?» Le chambreur était espagnol et n'a pas compris un mot de la réponse en français. Il valait mieux pour éviter un esclandre en plein désert. Et repartir mardi pour les 30 bornes de la deuxième étape.

15:12 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1)

03/04/2013

Viens me chercher Lawrence d'Arabie!

Une lanière à resserrer, un sac de couchage à fixer et je serai prêt pour prendre le départ de la première étape, dimanche matin. Le décollage pour Ouarzazate est prévu vendredi et je dois l'avouer, je commence sérieusement à baliser. N'est pas Lawrence D'Arabie qui veut... En attendant, voici tout ce que j'emporte pour ce séjour dans le désert. Entre la nourriture et le matériel, je pars avec 10,5kg sur le dos, ce qui est un sac assez lourd. L'avantage, c'est qu'au fil des jours, le poids diminue puisque je devrais me délester d'à peu près 1kg de nourriture par jour.

ROMAIN-SCOTTO-9.jpg

Dans le détail, j'ai donc préparé un paquetage de nourriture quotidien. Avec à chaque fois, un petit déjeuner, une collation de course, un déjeûner pour l'arrivée et un dîner avant le coucher. J'ai opté pour des plats lyophilisés, tous reconditionnés dans des sacs congélation. Je n'invente rien, c'est un conseil de vieux grognard pour gagner quelques grammes et de la place. Mes pâtes à la bolognaise, mon poulet curry, mes compotes ou mes mousses au chocolat sont donc à l'état de poussière actuellement. Très appétissant.

ROMAIN-SCOTTO-15.jpg

Pour le reste, la liste est assez longue. J'embarque avec moi un tapis de sol pour ne pas me briser le dos en deux nuits. Petit luxe, je m'autorise un coussin gonflable, mais aussi des chaussons, quelques lingettes nettoyantes, des gants secs et même des sous vêtements de rechange. Le grand luxe. Ma trousse de toilette est assez fournie avec des doses d'éosine et des aiguilles stériles pour les ampoules. Vu l'état de mes pieds, cela semble indispensable. J'ai aussi quelques médicaments dont une boîte d'Imodium. Oui, j'ai quelques doutes sur l'état dans lequel sera mon ventre dans quelques jours...

Sinon, je n'ai pas oublié le matériel obligatoire (pompe aspi venin, boussole, sifflet, couverture de survie, etc.) et le minimum pour survivre en autonomie: Un réchaud, une lampe frontale, un couteau et... des boules Quies. Quand les copains ronfleront sous la tente, je serai bien content de m'isoler. Pour les moments difficiles, j'ai aussi tout prévu. Un Ipod pour m'aérer l'esprit en cas de coup dur. J'ai aussi une photo de ma femme et une autre de... Thomas Voeckler, qui incarne pour moi l'abnégation dans le sport. J'ai toujours aimé les besogneux, ceux qui ne lâchent rien même s'ils ne sont pas dotés de toutes les qualités à la base. Le voir souffrir en défendant son maillot jaune dans le Tour me réconfortera quand j'aurai un petit coup de barre. Enfin, j'espère... A chacun sa préparation mentale.

16:24 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu